Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 07:13

 

Repost 0
Published by cfecgcauto
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 16:19
Réforme du Code du travail : pour la CFE-CGC, l’équilibre est loin d’être trouvé !

Au lendemain de la seconde concertation sur l’articulation entre les accords de branche et d’entreprise, la CFE CGC a pu constater qu’effectivement, les six thèmes définis dans la loi de 2016 étaient effectivement maintenus dans le champ de l’impérativité de la branche.

Selon le ministère du travail, d’autres thèmes vont certainement venir allonger cette liste des sujets auxquels un accord d’entreprise ne pourrait pas déroger dans un sens moins favorable pour les salariés. Les contributions sont encore possibles avant que les décisions gouvernementales soient totalement stabilisées.

La CFE-CGC a réaffirmé l’importance qu’elle attachait à ce que l’ensemble des éléments de rémunération fasse l’objet de dispositions impératives afin d’éviter un dumping social au sein d’une même activité. Elle a aussi souhaité inscrire la prévoyance au niveau de la branche.

Cependant, bien que le climat des concertations soit toujours aussi direct dans l’échange, il faut reconnaitre que la CFE-CGC est pour le moment assez déçue de l’ampleur flagrante du déséquilibre du projet du gouvernement.

A ce stade, le gouvernement semble toujours convaincu que l’amélioration de la situation de l’emploi passe par une modification à la baisse des conditions du dialogue social. La rigidité des règles actuelles concernant la négociation collective et le manque de souplesse du fonctionnement des IRP seraient les seuls freins identifiés à la restauration d’une économie saine qui permettrait la création d’emploi de qualité.

Continuer dans cette voie relève de l’aveuglement.

La CFE-CGC estime que l’économique et le social sont les deux faces d’une même pièce. Elles doivent toutes deux être reconnues à leur juste valeur pour que la pièce qu’elles composent ait elle-même de la valeur et serve le moyen terme.

« L’entreprise-marchandise » qui s’est développée avec la financiarisation de l’économie a entraîné des logiques propres qui se sont avérées incompatibles avec le développement de l’emploi dans la durée, et a profondément déséquilibré l’économie.

Il est temps de freiner ce processus, de revisiter la doctrine de souveraineté de l’actionnaire dont la seule satisfaction constitue la finalité exclusive de l’entreprise.

L’entreprise n’est pas un bien comme un autre. Elle est un collectif sur un territoire et interagit avec ces ensembles. Elle n’est pas une marchandise. Tout comme le travail.

Le projet du gouvernement peut être une occasion de retrouver un équilibre aux niveaux pertinents. Le projet d’accentuer la décentralisation vers l’entreprise exige de reconstruire un partenariat salariés / entreprise / société / territoire profitable à tous.

La CFE-CGC souhaite une modification en profondeur de la gouvernance des entreprises. Les salariés, dans un premier temps, doivent être davantage partie prenante des décisions au niveau où la stratégie s’élabore : dans les organes de gouvernance. Ce sera dans un premier temps la seule façon d’apporter des gages que les enjeux de l’économie du 21ème siècle sont bien compris.

Mais cela ne sera pas suffisant : le temps est venu de construire une vraie définition de l’entreprise, de lui permettre de s’attribuer une mission, de la gouverner en conséquence, de permettre la valorisation de stratégies de pérennité et de développement du long terme. Bref, de construire pour l’entreprise un espace de développement avec tout le soin qu’on met à protéger et valoriser ce qui est un bien commun.

C’est à l’aune de ce pari que la CFE-CGC formule ses propositions dans les différentes thématiques contenues dans le projet de loi d’habilitation et dans l’ordonnance qui en découlera et sera ratifiée.

Si ces propositions cohérentes et raisonnables au regard des axes de réforme présentés sont prises en compte, alors de véritables perspectives de passer du discours de gouverner autrement à la concrétisation dans le champ social et économique deviendront réalité.

Repost 0
Published by cfecgcauto
3 avril 2017 1 03 /04 /avril /2017 04:54

 

Lien vers : COMMUNIQUÉ DE PRESSE À TÉLÉCHARGER

Repost 0
Published by cfecgcauto
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 00:14

Mer, montagne, campagne... C'est le moment de planifier vos vacances d'été.

Découvrez notre nouvelle offre en ligne de villages vacances et villages de plein air. Vous bénéficiez de prix négociés de 3% à 60% et d'une participation d'IRP AUTO jusqu'à 53 % du montant de votre séjour ! Pension complète ou demi-pension, mobil-home ou emplacement nu, de nombreuses formules vous sont proposées. 


PLUS DE 400 VILLAGES VACANCES ET VILLAGES DE PLEIN AIR EN FRANCE ET EN EUROPE

Quel que soit votre budget, vous pouvez profiter des tarifs négociés* et de la participation IRP AUTO* en trois étapes :
1. Estimez le montant de la participation financière IRP AUTO
2. Réservez votre séjour à prix négocié auprès du prestataire de votre choix
3. Faites votre demande de participation IRP AUTO.

Pour accéder aux offres, il suffit de vous connecter à votre Compte personnel sur le site Internet IRP AUTO. Puis cliquez sur la rubrique Mes aides sociales, Déposer ma demande, puis Mes aides & Avantages.
 

Découvrez l'offre villages vacances


Pour activer votre Compte personnel : cliquez ici

AIDES, LOISIRS, VACANCES, IRP AUTO À VOS COTÉS Frais de santé, retour à l'emploi, frais de scolarité, participations financières aux activités culturelles et aux vacances, l'Action sociale IRP AUTO vous propose un large panel d'aides et d'avantages au quotidien. 

Préparer vos vacances et loisirs
 
Bénéficier d'une aide
 

* Offre jusqu'au 30 novembre 2017. IRP AUTO participe au financement de vos vacances dans la limite de 14 jours en un ou plusieurs séjours. 

 

Repost 0
Published by cfecgcauto
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 08:04

 

Avec 28,83 % des voix dans le collège cadre, la CFE-CGC améliore son score de 2012 de presque 2%. Si ce résultat renforce la position catégorielle de la CFE-CGC dans l’ensemble des entreprises, petites et grandes, il faut toutefois déplorer la faible participation (7,35 %) et les conditions dans lesquelles s’est tenu ce scrutin.

Les résultats des élections professionnelles dans les très petites entreprises (moins de 11 salariés) organisées entre le 30 décembre et le 13 janvier (jusqu’au 20 janvier outre-mer) confirment encore une fois, la montée en puissance de la CFE-CGC dans le paysage syndical français.

La CFE-CGC salue et félicite l'excellent travail de terrain mené par ses militants et toutes ses structures pendant la campagne pour rencontrer les salariés des TPE et répondre à leurs problématiques : autonomie, responsabilité, gestion des urgences, flexibilité des horaires, distance domicile/lieu de travail, rémunération, isolement,etc.

Comme l’a toutefois rappelé François Hommeril lors de ses vœux à la presse du 31 janvier au siège confédéral, la CFE-CGC ne peut que déplorer le faible taux de participation (7,35 %), inférieur à 2012 (10,38 %) et largement imputable aux conditions dans lesquelles s’est tenu ce scrutin organisé par le ministère du Travail (report des dates initialement prévues, séries de dysfonctionnements ayant empêché certains électeurs de voter…).

Ce vote, qui s’effectuait sur sigle, va permettre de désigner les représentants syndicaux dans les futures commissions paritaires régionales (CPRI), des instances paritaires qui, dans chaque région, vont représenter, défendre et conseiller les salariés. Dans les TPE, cette représentation repose sur la mesure de la représentativité des organisations syndicales au niveau des branches professionnelles et au niveau national interprofessionnel. La représentativité catégorielle de la CFE-CGC doit absolument être retenue pour son attribution représentative de siège dans les CPRI. A défaut, l’expression des salariés de l’encadrement dans les TPE ne seraient pas pris en compte.
Les résultats de ce scrutin vont également contribuer à la future désignation des conseillers prud’hommes qui traitent les litiges individuels entre un employeur et un salarié.
Syndicat de l’encadrement, partenaire social indépendant et exigeant, la CFE-CGC, en progression constante, s’engage désormais à peser de tout son poids dans les CPRI au service des salariés de l’encadrement dans les TPE (4,5 millions de salariés).

Rappelons enfin que ces bons résultats enregistrés par la CFE-CGC à l’occasion de ces élections TPE entreront dans le cadre du calcul de la représentativité des organisations syndicales au niveau national interprofessionnel, dont la prochaine mesure devrait officiellement être dévoilée le 31 mars.

http://www.cfecgc.org/adherer/

MERCI !

Repost 0
Published by cfecgcauto
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 00:04
Elections TPE du 30 décembre au 13 janvier c’est à vous de voter !

 

Repost 0
Published by cfecgcauto
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 00:45
Repost 0
Published by cfecgcauto
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 00:16
Repost 0
Published by cfecgcauto
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 04:52
Repost 0
Published by cfecgcauto
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 16:10

 

Le Mag spécial " Loi Travail "

 

La Loi El Khomri, dite Loi Travail entre en vigueur. Concrètement, c'est quoi et ça change quoi pour les salariés ? On vous dit tout dans LE MAG.

 

Pour François Hommeril, président de la CFE-CGC , la Loi Travail "introduit un rapport de force économique qui va accentuer les inégalités"

Repost 0
Published by cfecgcauto

Les infos de la Branche :

Branche.jpg

 

Branche-copie-1

 

CCSA.jpg
 

rapport-2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

apasca hiver 2013
 

Apasca.jpg


 
Séminaire3
   Equipe CFE-CGC des Services de l'Automobile

 

CFC5
                      CFC6

 

flash-APASCA.jpg

 

Bulletin adh FD
       Bulletin à télécharger ou adhésion en ligne

 

Recherche

Sites recommandés


IRPAUTO.jpg

ANFA

lesmetiersdelautomobile

 

CFE-CGC NORAUTO-

logo feu vert

CFE-CGC SC CITROEN

Fédération

Confederation.jpg

 

Capture 2013-03-28 à 19.15.03

Presse

 

COMPTEUR DE VISITES :

compteur gratuit